La qualité des services aux niveaux national, sous-régional et international au coeur d’une rencontre de ZLECAF à Lomé

Spread the love

Le Togo s’engage activement dans la mise en œuvre de la Zone de libre-échange continentale africaine (Zlecaf) en organisant une rencontre cruciale à Lomé. Depuis le mercredi 29 mai, des discussions intensives ont débuté pour valider l’audit réglementaire et cartographier le commerce des services.

Cette initiative, soutenue par la coopération allemande, réunit des représentants de l’Union africaine (UA), de l’Union européenne (UE), et des acteurs économiques clés. Pendant trois jours, les participants se concentreront sur les stratégies nécessaires pour améliorer la qualité des services aux niveaux national, sous-régional et international.

L’issue de ces discussions sera un rapport détaillé visant à faciliter les échanges commerciaux entre les pays de la CEDEAO et l’ensemble du continent africain, dans le cadre de la Zlecaf.

Franck Mensah, directeur de cabinet du ministère du Commerce, a souligné l’importance du commerce des services dans l’économie togolaise, déclarant que ce secteur représente 40% du PIB du pays. « La libéralisation des échanges prévue par la Zlecaf apporte de nombreux avantages, dont l’ouverture des marchés aux fournisseurs étrangers, ce qui permet de se familiariser avec les meilleures pratiques internationales, les compétences, les technologies et les investissements en capital », a-t-il ajouté.

La Zlecaf, adoptée par l’Union africaine, vise à créer un vaste marché de commerce intra-africain englobant plus d’un milliard de consommateurs. Le Togo, engagé depuis le lancement de cette initiative, se positionne comme un acteur clé dans cette dynamique

La Rédaction

Read Previous

LIZ Aviation élargit sa flotte avec de nouveaux avions

Read Next

Togo : Victoire Tomegah-Dogbe s’est entretenue avec Tony Blair

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *