Visa Schengen, un élément important de la floraison des entreprises au Togo

Spread the love

Le Togo a mis en place un nombre élevé d’initiatives pour faciliter le développement des entreprises sur son territoire. Par conséquent, chaque année, le nombre d’entreprises s’agrandit et les entrepreneurs monnayent leur potentiel.

Parmi les moyens déployés, il y a la simplification des procédures administratives. Cela inclut la réduction des délais de création et des coûts liés à l’immatriculation, aux permis de construire, aux licences commerciales, etc. Les frais de création d’entreprise ont chuté de 90 %, soit de 262 000 francs en 2012 à environ 30 000 francs CFA aujourd’hui.
Au cours de l’année 2023, plus de 15 000 nouvelles entreprises ont été créées au Togo selon le Centre de formalités des entreprises (CFE). L’année d’avant, ce nombre était d’environ 14 000, ce qui traduit une hausse de 13 % sur la période 2022-2023.
Accord de facilitation de visas Schengen
Les entreprises togolaises et la France ont signé au cours du mois de mai 2024 un accord destiné à faciliter l’obtention des visas professionnels pour tous les ressortissants togolais qui voudraient se rendre en France et dans l’espace Schengen.
L’entente a été faite entre le Conseil national du patronat du Togo (CNP), l’Association des grandes entreprises du Togo (Aget), la Chambre de commerce et d’industrie du Togo (CCIT), l’Union des chambres régionales de métiers du Togo (UCRM), Eurocham Togo et le Comité Togo des conseillers du commerce extérieur de la France (CCE).
C’est quoi un visa Schengen ?
Il s’agit d’un visa de court séjour qui permet à son titulaire de voyager librement dans l’espace Schengen pour une durée maximale de 90 jours sur une période de 180 jours. L’espace Schengen est en effet constitué de 26 pays européens qui ont signé l’accord de Schengen, abolissant les contrôles aux frontières intérieures entre eux.
Ce visa peut être délivré pour des motifs comme le tourisme, les affaires, la visite familiale, les études… Il permet de voyager sans devoir présenter de passeport ni subir de contrôles.
Ce qui va changer
Avec le nouvel accord, des mesures concrètes seront mises en œuvre pour simplifier le processus de demande de visa professionnel. Au rang de ces mesures, il y aura une « file rapide » à instaurer pour les employés des entreprises référencées par les organisations partenaires, permettant ainsi un traitement accéléré de leurs demandes de visa.
Aussi, une « messagerie directe » sera installée entre la section consulaire de l’ambassade de France et chaque organisation partenaire. Elle facilitera la résolution rapide des problèmes rencontrés lors du traitement des demandes et la fourniture d’informations supplémentaires.

Read Previous

Assemblée générale annuelle de Shelter Afrique : L’avenir du logement en Afrique au coeur d’une rencontre de trois jours à Kigali

Read Next

HCRRUN/Programme de réparation : Une session d’indemnisation attendue du 24 au 29 juin prochain dans les Plateaux-Est et Kara

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *