Togo /CENI : L’OIF ne trouve aucune irrégularités dans le fichier électoral après l’audit

Spread the love

La CENI (Commission Electorale Nationale Indépendante) a animé un point de presse le 15 novembre 2023, en présence du Conseiller spécial politique et diplomatie de la Secrétaire générale de la Francophonie, Désiré Nyaruhirira, et du président de la CENI, Dago Yabré.

M. Nyaruhirira qui livrait les conclusions d’une mission d’audit du fichier électoral effectuée par les experts de la Francophonie du 20 au 27 Octobre 2023, a indiqué au chapitre des enseignements tirés par la délégation (composée d’un Informaticien, un Juriste et un Statisticien Démographe), de cette mission, « nous retenons qu’après les vérifications et analyses menées, les experts ont délivré des conclusions rassurantes sur la qualité du fichier électoral togolais. Ceci, en termes de fiabilité de l’opération de recensement électoral des électoral, de son caractère biométrique et de sa représentativité géographique et sociologique dans les 39 préfectures et 5 régions du pays. Ainsi, 53,80% de femmes inscrites contre 46,18% pour les hommes. En sommes, je peux dire au nom des experts que le fichier électoral togolais est suffisamment fiable pour permettre la tenue des prochaines élections régionales et législatives dans des conditions de confiance », a-t-il-indiqué.
D’après la mission d’audit de l’OIF, le fichier électoral en l’état actuel est sans doublons; conséquence du préliminaire d’élimination des doublons effectué par la CENI.
Par ailleurs, l’OIF recommande à la CENI, au début du processus d’audit, la mise en place d’un comité ad hoc de suivi des travaux de l’audit, composé des experts de la CENI, des membres de la majorité parlementaire, opposition extraparlementaire et représentants de la société civile.

Dans leur mission fondée sur une approche de collaboration, il est à noter que les Experts de la Francophonie se sont planchés au cours de leur missions sur les serveurs des données électorales, une démonstration de la fonctionnalité du kit et des logiciels d’enrôlement biométriques des électeurs, une descente sur le terrain, des analyses de dispositifs légal, réglementaire et opérationnel, du dispositif informatif des données des électeurs et des statistiques.

Read Previous

HCRRUN/Réparations communautaires et collectives au coeur d’un l’atelier de formation en faveur des médias

Read Next

Golfe 7 : Aimé DJIKOUNOU reçu en audience par Nei Futuro Bitencourt, ambassadeur du Brésil au Togo

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *